ACCUEIL

 ABOUT US

 INFOS

 NEWSLETTER

Bâti par  Victor Bourgeois pour son ami le sculpteur Oscar Jespers en 1928, l’atelier fonctionnera jusqu’à la mort de celui-ci en 1970

Cet espace de plus de 400 m2 fut à la fin des années 20 un haut lieu de rencontre de l’avant-garde artistique Européenne.

 

En septembre 2015, Jean-François Declerq décide d’en faire un centre d’art, un espace dédié à la rencontre et à des expositions. Et sous le nom de l’Atelier Jespers, la maison renoue avec sa mission initiale : montrer. Ecrin moderniste, la maison, accueille désormais des propositions artistiques de tous bords : design, arts plastiques et son, avec l’humble ambition de créer un dialogue entre le dessein de Victor Bourgeois et les oeuvres actuelles.

ÉVÉNEMENT À VENIR

exhibition during

 

 

 

 

 

brussels design september

2017

Guest of honour

 

 

Michael Anastassiades

13 Mobiles

07/09 de 11:00 à 17:00

08/09 de 11:00 à 17:00

09/09 de 11:00 à 17:00 (nocturne)

10/09 de 11:00 à 18:00

Du 11/09 au 02/10 sur rdv uniquement

En septembre 2017, l'Atelier Jespers célèbre les deux années de son existence avec une exposition des Mobile Chandelier de Michael Anastassiades.

 

Dans les rencontres que nous faisons, il y a celles qui sont fortuites et les autres motivées par la curiosité de rencontrer quelqu'un qui nous ressemble. Celle-ci appartient à la seconde catégorie où lorsque au fur et à mesure de la rencontre, l'on comprend aisément que l'on partage les mêmes vues et la même passion. En l'occurrence, pour cette exposition, il s'agit d'une histoire de lumières.

 

De cette rencontre, l'Atelier Jespers a voulu en faire quelque chose d'unique, c'est la première fois que sera présenté une exposition exclusivement composée de luminaires. De même Michael Anstassiades, designer reconnu et invité d'honneur de l'édition 2017 de Design Septembre n'a encore jamais présenté l'ensemble des 13 pièces qui compose la série Mobile Chandelier.

 

Avec le concours du designer Damian O'Sullivan spécialisé dans le design d'objet, l'exposition propose des pièces issues d'une réflexion poussée sur l'histoire des formes. Une réflexion qui transporte les objets plus loin que leur fonctionnalité et qui confère aux Mobile Chandelier, un statut de dessin dans l'espace. On songe à l'univers ludique et très singulier de Juan Miró, où les formes libérées des contraintes esthétiques et théoriques, font place à des gestes enlevés et révélés pour ce qu'ils sont pour eux-mêmes. Accueillir, au sein de la maison moderniste de Victor Bourgeois, un tel ensemble est donc plus qu'une évidence, c'est l'écrin d'une pensée à cheval entre le passé et le présent, une pensée qui invite à faire preuve d'audace et à dépasser les limites établies.

 

Le travail du designer Michael Anstassiades s’inscrit dans une logique pérenne en se concentrant surla proportion, l’utilisation pertinente des matériaux et la présence de l’objet. Situé entre les beaux-artset le design industriel, ses pièces existent entre l’utilité de leurs fonctions et leurs présences poétiques eténigmatiques.

 

Anastassiades a établi son studio de design comme une plateforme de production d’objets, sans compromis. Moins motivé par la demande commerciale, Michael Anastassiades Studio a afné une philosophiequi défend les idées et l’expérimentation, libérant le processus de conception pour permettre une plusgrande créativité.

 

Formé au génie civil à l’Imperial College of Science Technology and Medicine à Londres, Anastassiadesa ensuite étudié le design industriel au Royal College of Art. Fondant son studio londonien en 1994suivi de sa marque éponyme en 2007, Anastassiades voulait élargir la disponibilité de ses modèles designature. La société a depuis produit une célèbre collection de luminaires, de meubles et d’objets quimontrent, la recherche continue du studio en matière d’éclectisme, d’individualité et de cohérence. Celaa abouti à nombreuses collaborations fructueuses avec des marques telles que FLOS, Herman Miller,Salvatori, Nilufar et l’établissement de design suédois Svenskt Tenn.

NEWS

En octobre 2017, sur  l'invitation d'Art Elysée, , l'Atelier Jespers propose une sélection de designers belges de plusieurs générations. Art Élysées participe au dynamisme artistique et culturel de la Ville de  Paris.  Depuis  sa  création  la  foire  accueille  au  sein  de  ses  pavillons  des  expositions  souvent  inédites, institutionnelles ou de collections privées. Ce hors les murs est donc l'occasion pour l'Atelier Jespers  de  présenter toute  la  richesse  créatrice  de  la  Belgique  depuis  plusieurs  décennies  en  terme de design.

 

Après deux années d'existence, l'Atelier Jespers a donc le plaisir de proposer, pour la première fois et  à l'étranger,  un  cabinet  composé  de  mobilier  dans  le  sens  strict du  design :  meubles,  textiles  et luminaires.  Dans  une  démarche  toute  contemporaine,  il  ne  s'agit  pas  ici  de  célébrer  le  design historique mais bien de de faire découvrir le paysage actuel de la création belge de haut niveau. On ne  parle  pas  design  industriel  à  échelle  mondiale,  mais  d'une  création  soignée,  personnelle  aux frontières  de  l'art  contemporain  qui  montre  le  savoir-faire  manuel  et  intellectuel  de  plusieurs  générations de designers belges.

 

Certains  de  ces  designers  tels,  Vladimir  Slavov  (luminaire),  Ben  Storms  (mobilier),  Casimir Reynders (mobilier), Gerard Kuijpers (mobilier, sculpture) ont eu l'occasion d'exposer dans l'espace de  l'Atelier  Jespers.  Les  autres :  Pol  Quadens  (chaise),  Damien  Gernay  (mobilier),  Studio  Krjst (textile)  et  Michaël  Verheyden  (mobilier)  sont  présentés  pour  la  première  fois  dans  une  scénographie  propre  à  révéler  la  singularités  de  leurs  pièces  et  ainsi  participer  à  la  reconnaissance  de leur travail.

© Atelier Jespers - Erfprinslaan 149 Avenue du Prince Héritier -  Brussel 1200 Bruxelles

Contact : Jean-Francois Declercq +32 475 64 95 81- Elsa Sarfati +33 6 10 84 27 48  - jf@atelierjespers.com